Au Comité du Prix Nobel de la Paix:

Au milieu de la pandémie sans précédent dans l’histoire moderne qui frappe le monde entier, un groupe d’un petit pays a donné de l’espoir et inspiré le monde entier : les médecins et les infirmières cubains, membres de la Brigade médicale internationale Henry Reeve, présents aujourd’hui dans 21 pays pour combattre la Covid-19. En reconnaissance de leur solidarité et de leur générosité exemplaires, car ils et elles mettent leur propre vie en danger pour en sauver des milliers d’autres, nous vous exhortons à leur attribuer le Prix Nobel de la Paix 2021.

La Brigade Henry Reeve n’est qu’un groupe au sein du vaste système de santé coordonné par le ministère cubain de la Santé publique, qui a envoyé plus de personnel en missions médicales à l’étranger que l’ensemble de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle tient son nom d’un soldat né aux Etats-Unis qui a combattu sept ans dans les rangs de l’armée de libération de Cuba pendant la guerre d’indépendance de l’Île contre les Espagnols. Le leader cubain Fidel Castro, aujourd’hui décédé, l’a créée en 2005 après le refus des Etats-Unis d’accepter l’assistance de Cuba qui, au lendemain du passage de l’ouragan Katrina, avait offert d’y envoyer 1 500 médecins.

La Brigade s’est toujours trouvée en première ligne dans l’aide aux sinistrés. Avant la pandémie provoquée par la COVID-19, ses 7 400 travailleurs volontaires en soins de santé avaient traité plus de 3,5 millions de personnes, dans 21 pays ravagés par les pires épidémies et désastres naturels. Selon les estimations, les traitements médicaux d’urgence fournis par les membres de la Brigade ont permis de sauver la vie de 80 000 patients dans ces pays. Une de leurs actions les plus remarquables a eu lieu en 2014-2015, lorsque plus de 400 médecins, infirmières et autres travailleurs en soins de santé sont allés s’attaquer à la dangereuse épidémie de l’Ebola en Afrique de l’Ouest. ils ont alors travaillé dans des régions où les installations de soins de santé, et même les infrastructures élémentaires telles que routes et systèmes de communications, étaient presque inexistants. L’équipe a constitué l’opération médicale la plus importante sur place en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia.

En ce moment, la Brigade combat la pandémie dans le monde entier. Toute la planète s’est émue de voir les Cubains se diriger vers la région la plus affectée de l’Italie, la Lombardie, pour aider à y sauver des vies. En date du 1er mai 2020, plus de 1 450 travailleurs cubains en soins de santé combattaient la COVID-19 dans 21 pays : Angola, Antigua-et-Barbuda, Barbade, Belize, Cap Vert, Dominique, Grenade, Haïti, Honduras, Italie (Lombardie et Piémont), Jamaïque, Nicaragua, Principauté d’Andorre, Qatar, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Île de Sainte Lucie, Afrique du Sud, Suriname, Togo et Venezuela.

Nous reconnaissons que la période de nomination est terminée, mais nous demandons au Comité du Prix Nobel d’accorder une prolongation en raison de la réponse exceptionnelle de la Brigade médicale internationale Henry Reeve face à l’urgence mondiale causée par le coronavirus. Son exemple en matière de générosité, de courage et de solidarité au coeur de la pandémie n’a pas d’égal, et mérite de se voir octroyer le Prix mondial le plus prestigieux pour la paix.

Avec nos remerciements anticipés, nous vous prions d’agréer l’expression de notre haute considération.

Sincèrement,